La rentrée à l’école Marie Curie s’est faite en musique !

En présence de Christine Gavini-chevet, rectrice de la région académique Normandie et Laurent Fiscus, préfet du calvados, les enfants ont accueilli leurs nouveaux camarades de CP en chanson.

Souhaitons aux 342 élèves de notre école primaire une bonne année scolaire !

VIGILANCE sécheresse dans le Calvados

Étant donné l’état préoccupant des ressources en eau du département et afin de garantir l’usage de l’eau potable à l’ensemble de la population, la Préfecture fait appel à la responsabilité et au sens civique de tous les usagers (particuliers, collectivités, entreprises, agriculteurs) pour faire un usage raisonné et économe de l’eau en restreignant volontairement leur consommation.

Comment limiter votre consommation d’eau ? :

  • éviter entre 9 h et 19 h l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins, des stades, des terrains de golf, des pistes hippiques, l’irrigation des potagers, le remplissage des plans d’eau de loisirs à usage privé, des piscines à usage personnel et des mares de gabion, le lavage des voiries ;
  • éviter le nettoyage des bâtiments, hangars, locaux de stockage, terrasses privées en dehors des nécessités de salubrité publique ;
  • reporter dans la mesure du possible les travaux consommateurs d’eau, les travaux en rivière, les manœuvres des ouvrages hydrauliques, les vidanges de plans d’eau et la mise en service de nouveaux forages, pompages et retenues d’eau destinés à d’autres usages que l’alimentation en eau potable ;
  • privilégier dès que possible la réutilisation des eaux de pluie à l’utilisation du réseau public d’eau potable ;
  • réduire les consommations d’eau domestiques (privilégier les douches par rapport aux bains…) ;
  • privilégier le lavage des véhicules dans des stations de lavage avec recyclage de l’eau (Il est interdit de laver sa voiture chez soi, que ce soit devant votre portail ou dans la rue. Selon l’article 99-3 du Règlement sanitaire départemental portant sur la propreté des voies et des espaces publiques, « Le lavage des voitures est interdit sur la voie publique, les voies privées ouvertes à la circulation publique, les berges, ports et quais ainsi que dans les parcs et jardins publics ») ;limiter l’irrigation des cultures agricoles à 5 nuits par semaine ;
  • limiter l’irrigation des cultures agricoles à 5 nuits par semaine ;Enfin, suivant l’évolution de la situation de la ressource, ces mesures pourraient être renforcées avec de nouvelles restrictions, qui donneraient lieu à la prise de nouveaux arrêtés préfectoraux et une communication auprès des usagers.
  • Plus d’informations sur : http://www.calvados.gouv.fr/la-secheresse-a7227.html?var_mode=calcul

 

Projet de loi : une école de la confiance

Le 4 juillet 2019 : adoption définitive du projet de loi pour une École de la confiance, codifié à l’article L 131-1 du Code de l’éducation.

Cette modification législative va entraîner pour toutes les personnes responsable d’un enfant né au cours des années civiles 2014 à 2016 (enfant entre 3 et 6 ans) l’obligation d’inscrire à compter de la rentrée scolaire de septembre 2019 :

  • dans une école publique
  • dans une école privée
  • ou de déclarer au Maire et au Directeur des services Départementaux de l’éducation nationale qu’elles lui feront donner l’instruction dans la famille.

Par ailleurs, les possibilités d’aménagement du temps de présence à l’école des élèves de Petite Section (3 ans) seront possibles si une déclaration préalable écrite de la famille est transmise à la Directrice de l’Ecole et au Maire.

 

Le référendum d’initiative partagée (RIP)

Pour le recueil des soutiens des électeurs aux propositions de lois en application de l’article 11 de la Constitution, une borne d’accès Internet est mise à disposition des électeurs dans la commune la plus peuplée de Chaque canton du Calvados, Douvres la Délivrande.

Le référendum d’initiative partagée est une procédure qui permet à une proposition de loi, présentée par un cinquième des membres du Parlement, d’être inscrite à l’ordre du jour des assemblées si elle est soutenue par 10 % des électeurs.

Les lois dites « référendaires » ne peuvent porter que sur les domaines mentionnés par l’article 11 de la Constitution. La proposition de loi ne doit pas avoir pour objet l’abrogation d’une disposition législative promulguée depuis moins d’un an et elle ne doit pas porter sur un sujet rejeté par référendum il y a moins de deux ans.

Tout citoyen français inscrit sur les listes électorales peut soutenir la proposition pendant les neuf mois qui suivent l’ouverture du recueil des soutiens. L’inscription sur les listes est vérifiée lors du remplissage du formulaire de soutien sur internet.

Pourquoi parle-t-on du référendum d’initiative partagée aujourd’hui ?

Le référendum d’initiative partagée a été introduit par la réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008. Il est mis en œuvre pour la première fois à l’occasion du dépôt d’une proposition de loi par 248 parlementaires, visant à affirmer le caractère de service public national d’aéroports de Paris – ADP (le seuil de déclenchement d’un référendum d’initiative partagée est fixé à 185 parlementaires).

Un site internet dédié

C’est le ministère de l’Intérieur qui organise le recueil des signatures. Les votes seront recueillis sur le site internet dédié au référendum d’initiative partagée www.referendum.interieur.gouv.fr à compter du 13 juin 2019, dans un délai de 9 mois maximum.

Il est également possible de déposer un soutien dans à la mairie de Douvres la Délivrande en se connectant au site dédié sur une borne qui est mise à disposition à la cellule emploi de 9h00 à 10h00 ou en utilisant le formulaire Cerfa papier (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R39695)

4,7 millions de citoyens (soit 10 % du corps électoral) doivent apporter leur soutien à la proposition de loi pour que celle-ci soit soumise au vote définitif du Parlement.

La Voix des Alliés

Le bulletin de 1944 édité par Bernard Gazeau à Douvres la Délivrande

La Police Municipale s’équipe d’une caméra-piéton

Dans le cadre du dispositif de vidéo-surveillance de la commune, la Police Municipale utilisera à compter du mois de juin une caméra-piéton. Ce nouvel outil accroché au niveau de l’épaule permettra aux agents de filmer leurs interventions.

Cet équipement a été rendu possible par le décret d’application signé en mars 2019 permettant aux policiers municipaux de s’équiper de caméras piéton.

Les images seront conservées 6 mois à compter du jour d’enregistrement, sauf en cas de réquisitions lors de procédure judiciaire, administrative ou disciplinaire.

À lire : Information caméra piéton 

Pin It on Pinterest